HSS / HNC

De CAPAX
Aller à : navigation, rechercher



Homo Sapiens Sapiens - Homo DigiNumericus Capax


La considération de l'homo numéricus est anthropologique. Elle est donc anachronique : notre société d'animaux politiques humains s'est enrichie de machines à leur image [1]. Elle est devenue anthropobotique, et c'est donc une analyse antopobo(t)logique [2] qui doit d'abord être faite. Et cette analyse doit commencer par le début : le basculement du continu linéaire (dialectique logique) à la relativité complexe d'un discret quantifié (polylectique agorique)
L'on ne peut pleinement comprendre la capacitation numérique humaine, qu'en considérant :
  • le pourquoi, le comment, le rythme, les stratégies de l'encapacitation digitale et la manière dont elle a été, est et sera catalysée par l'innovation technique et gouvernée par de multiples grands intérêts, pour quelle expérience sociétale (SX) observée.
  • ce que nous appellerons le "capax", la capacité préexistante à l'homme pour s'être mis à la hauteur des très grandes découvertes de sa technologie, capables de lui faciliter sa vie dans le nouvel environnement qu'il a dû se construire et où il est en train de migrer.
Cette analyse s'appuie sur l'expérience d'INTLNET, qui, pour son projet et à sa place, a procédé à une évaluation initiale de ce capax et participé à la catalyse et à la protection de son encapacitation.


  1. Norbert Wienner
  2. je laisse son "t" au bot pour souligner que je ne parle pas de la société des vieux beaux, mais je suppose que le langage courant, fait de mots et de bots, s'en affranchira bientôt comme moi par la suite.


Homme et capacité

Il est plusieurs types de capacité qui peuvent être évoquées au sujet du numérique, telles que :

  • la capacité de l'homme à identifier et accepter l'appel au numérique face à la complexité qu'il découvre.
  • la capacité de l'homme à développer et exploiter (UX) le catalyseur intellectuel et décisionnel informatique.
  • la capacité de la société humaine à adopter les propositions numériques et à s'y adapter (SX).
  • les capacités propres de l'Homo Sapiens Sapiens à atteindre le numérique, les facultés, pensées et dispositions naturelles que ceci met au jour, et les spécifications des optimisations anthropotechnologiques qui devraient en être développées. C'est ce que nous nommerons son "capax".
  • ...

Ce sont ces différents domaines de préoccupations qui devraient être étudiés, de façon multidisciplinaire en raison de l'intrication complexe d'approches nouvelles et complémentaires à mettre en perspetive commune (paradigme diginumérique) :

  • ce qui a trait à l'homme et à sa nature mentale et biologique, à sa société accrue de l'artificiel et à sa constitution, à sa régulation par la loi, à ses modes de savoir et à ses méthodes de pensée, etc.
  • ce qui a trait à la science et à la technologie qu'elle permet qui doit être en symbiose synergétique et donc totalement compatible avec la personne humaine,

... selon l'engagement consensuel mondial de Tunis (Wikipedia: SMSI) qui a décidé d'une société de l'information qui soit "people centered, à dimension humaine, centrada en la persona".